Des contacts avec le Lycée agricole de Rouffach

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Article du journal L'Alsace du 28/12/2016
Article du journal L'Alsace du 28/12/2016

Le lycée agricole et viticole de Rouffach a accueilli récemment Roger Mpongo. professeur associé a l'institut ISTD-Mulungu de Bukavu en République démocratique du Congo. L'objectif de cette rencontre était de mettre en place des échanges entre les deux établissements.

Au lycée agricole et viticole de Rouffach, l’année qui s'achève aura été marquée par le souci constant de s'ouvrir vers l'extérieur. Au cours de ces derniers mois, des visiteurs ont afflué, venant de divers pays européens, envoyés par des organismes agricoles et viticoles de référence pour nouer des liens pour l'avenir.

À la fin du dernier trimestre, un premier contact a pu être établi avec l'enseignement supérieur et universitaire, technique de développement, avec l'institut ISTD Mulungu de Bukavu en République démocratique du Congo, qui collabore étroitement avec l'institut national de recherche agronomique.

Des amis à Rouffach

Cet institut avait délégué le docteur-abbé Rubuguzo Roger Mpongo, professeur associé et secrétaire académique, actuellement en formation en France. Ce premier contact a été facilité par le fait que Roger Mpongo est un ancien prêtre coopérant, qui a œuvré quelques années au sein de la communauté de paroisses de Rouffach. Il y compte encore de nombreux amis.

C'est donc dans le cadre de son séjour scientifique et en sa qualité de chercheur à l'Université de Strasbourg qu'il a cette fois-ci été accueilli dans l'établissement par Fanny Cattet, conseillère principale d'éducation. L'objectif était de créer des contacts avec des partenaires potentiels, ouverts à la collaboration avec cette institution dans le domaine de la recherche scientifique et du renforcement des capacités des enseignants congolais, notamment en matière de développement rural.

Une école pilote

Lors de cet échange, et en tenant compte d'un partenariat existant déjà entre le lycée Montaigne de Mulhouse et le lycée Lapereaux de Bukavu, les grandes bases de réflexion ont été posées, à court et à long terme. Elles se situent dans le domaine de la documentation, de sessions de formation, voire de stages de formation des étudiants et des enseignants-chercheurs

Si cette région du Congo dispose déjà de recherches spécifiques avec celle des Grands lacs de Mulungu, l'institut souhaiterait être une école pilote en matière de formation agronomique et environnementale, en s'appuyant sur les notions de développement durable. Ces perspectives pourraient unir l'Alsace au Congo, et ce au service de la jeunesse des deux pays, par des échanges enrichissants et des projets d’avenir commun.